Chapitre 8 : Conception

Chap. 1 | Chap. 2 | Chap. 3 | Chap. 4 | Chap. 5

Chap. 6 | Chap. 7 | Chap. 8 | Chap. 9 | Chap. 10

Accrétia :



Couverte du plus vaste océan du secteur et de continents composés à 65% de déserts, la planète Accrétia était, à en juger par sa surface, des plus inhospitalières. Les terres qui n'étaient pas désertiques, étaient néanmoins arides, tout à fait infertiles, rendant l’environnement impropre au développement de la vie. Ces conditions masquaient pourtant un monde souterrain insoupçonné, avec des ressources abondantes et des rivières en grand nombre. De ces conditions favorables put éclore la vie, et sous la surface aride d’Accrétia une flore et une faune d’une infinie richesse se développèrent. Tant et si bien qu’en arrivant dans le secteur Novus, l’équipe de chercheurs de l’EMC décida d’utiliser la planète comme quartier général et laboratoire de développement.

Les chercheurs qui s’installèrent sur Accrétia étaient tous extrêmement doués pour les sciences et possédaient une vision très scientiste de l’existence. Ils procédèrent à de nombreuses expériences de mutation humaine sur les planètes du secteur ; à leurs yeux, les sujets de ces expérimentations, bien qu’humains, ne représentaient rien d’autre que des rats de laboratoire.

Conformément aux ordres provenant de la Terre, l’objectif de ces expériences était le développement d’une civilisation supérieure à tout point de vue. Ils étaient prêts pour cela à tout essayer, tout était justifié puisque réalisé « au nom du progrès » ; et c’est ainsi qu’ils s’attelèrent à la mécanisation du corps humain, à la création d’un surhomme biomécanique.



Bellato :



C’est sur la planète Nilben que l’équipe de chercheurs basée sur Accrétia menait ses expériences touchant à la gravitation. Il s’agissait d’utiliser l’important champ gravitationnel de la planète pour endurcir les sujets, les rendre plus forts physiquement. Ces expériences se soldèrent par un échec, et l’équipe était prête à reporter son attention sur d’autres études. Ils n’abandonnèrent cependant pas tout à fait les résultats de ces expériences gravitationnelles, car certaines données piquèrent leur curiosité. Il semblait en effet que certains sujets des expériences avaient développé de remarquables capacités mentales ; il apparaissait d’après les tests que le pouvoir de l’esprit jouait un rôle primordial dans l’aptitude à supporter des conditions corporelles extrêmes.

Au vu de ces découvertes, les chercheurs décidèrent de pousser plus avant l’expérience de Bellato, en jouant sur la variable des capacités mentales et en utilisant tous ceux qui vivaient à la surface de la planète comme rats de laboratoire. Réorientés dans ce sens, les essais se révélèrent cette fois un succès : ils avaient réussi à développer un être aux endurances physiques et mentales accrues. Seuls quelques effets secondaires mineurs étaient à déplorer, notamment une réduction de la corpulence. Il ne restait plus aux chercheurs qu’à donner à cette nouvelle espèce l’entraînement adéquat d’adaptation à l’environnement.



Cora :



Une autre série d’expériences fut mené sur Cora. C’est sur cette planète que furent étudiés les sujets présentant des capacités extra-sensorielles et autres pouvoirs mentaux. La perspective de parvenir à étendre ces pouvoirs motivait les chercheurs au plus haut point.

Ils rangèrent les sujets en plusieurs catégories correspondant à leurs capacités respectives. Parmi ces capacités se trouvaient le pouvoir de guérir, mais également celui de tuer ou blesser par la seule force de la pensée. Une part importante de l’expérience consistait à lâcher les « rats de laboratoire » au beau milieu d’une nature hostile et de les laisser utiliser leurs talents spéciaux pour y survivre. Les sujets apprirent ainsi peu à peu à adapter leurs capacités mentales aux différentes situations rencontrées. Ces capacités furent en outre développées par manipulation génétique et bio-ingénierie. La planète Cora ne fut bientôt plus peuplée que des sujets suffisamment forts pour survivre à ces expérimentations extrêmes.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de RF Online ?

61 aiment, 18 pas.
Note moyenne : (88 évaluations | 7 critiques)
5,2 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de RF Online
(15 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

53 joliens y jouent, 455 y ont joué.