Chapitre 9 : L'aube d'une nouvelle civilisation

Chap. 1 | Chap. 2 | Chap. 3 | Chap. 4 | Chap. 5

Chap. 6 | Chap. 7 | Chap. 8 | Chap. 9 | Chap. 10

 

Devant les effets dévastateurs du Virus, les chercheurs d’Accrétia furent pris d’une folle panique ; animés par l’espoir de se préserver du fléau, ils détruisirent les plateformes de transport, interrompirent le réseau planétaire et coupèrent toute communication. Le déplacement interplanétaire devenant dès lors impossible, ils venaient d’abandonner leur contrôle sur les autres planètes du système…

Les habitants de ces planètes se trouvèrent plongés dans un absolu chaos. Sous l’effet du virus, leurs instincts les plus basiques firent surface ; l’entraînement qu’ils avaient subi et les capacités qu’ils avaient acquises par bio-ingénierie se retournèrent contre ceux-là mêmes qui les avaient façonnés : les chercheurs qui demeuraient sur place et leurs installations ; tous furent tués, tout fut détruit.

Le virus toucha le système tout entier et les violences déclenchées par sa propagation ne laissèrent bientôt à la surface des planètes que des ruines de civilisation, des sociétés revenues à l’état primitif. Seuls les Bellatos et les Coras échappèrent à ce destin : pour une raison inconnue, ils n’avaient pas perdu l’esprit sous l’effet du virus. Malgré quelques zones où régnait la confusion, leurs planètes respectives n’avaient globalement pas été affectées. Coupés du reste du système, leurs réserves presque épuisées, Bellatos et Coras retroussèrent leurs manches pour maintenir leurs sociétés et produire les ressources nécessaires, utilisant pour cela l’équipement laissé par les chercheurs et les civilisations précédentes.

Sur la planète Accretia, la peur et l’anxiété laissèrent leur marque : avec tous les moyens de communication hors de service, la vie des chercheurs était sous une menace constante. Sans aucune nouvelle de l’Association terrienne ni possibilité de voyage intersidéral, les chercheurs ne pouvaient compter que sur eux-mêmes et restaient dans l’incertitude quant au sort du reste du secteur.

Sans les moyens d’utiliser efficacement leur matériel, la planète se révélait des plus dangereuses. Il devenait clair que les chercheurs allaient devoir s’adapter ou mourir. En utilisant leurs connaissance et compétences, il leur fut aisé de manipuler leurs corps pour l’acclimater à leur environnement. Ils entreprirent de reconstruire le corps humain en y incorporant des implants mécaniques et nanotechnologiques, tous produits à partir des vastes ressources minérales et souterraines de la planète.

Les Coras, Bellatos et Accretias, jadis une seule race, humaine, évoluaient maintenant séparément, chacun selon leur environnement respectif. Le secteur Novus abritait les prémices de trois nouvelles civilisations, et leur destinée…

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de RF Online ?

61 aiment, 18 pas.
Note moyenne : (88 évaluations | 7 critiques)
5,2 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de RF Online
(15 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

53 joliens y jouent, 455 y ont joué.